Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

jeudi 7 juin 2018

Tribbling











Se baiser la chatte avec la chatte
Et se regarder dans les yeux sans les baisser
C'est comme une phrase sinueuse et belle qui ne finit jamais
En attendant que nous emporte dans une steppe de nacre
La licorne magique 
Qui incendie les forêts

Ce lent météore aux courbes apparemment oiseuses
Possède pourtant la rigueur douce des horloges
Et la succulence des baignoires qui inondent
Il simule l'étrange frémissement dans la nuit
Des robes de soie brodées avec des fils d'or









6 commentaires:

  1. Pluie d'images.
    Est-ce que la jouissance
    se fait en cascade, dès que
    l'une "craque" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une pluie d'images, c'est un peu ça. Surtout, j'aime beaucoup les parallélisme de cette pluie d'images!

      Supprimer
  2. C'est un plaisir très grand, sans doute. Mais je ne le connaîtrai jamais.

    RépondreSupprimer
  3. Franchement, oui. D'autant que notre plaisir est plus court... Il n'y a pas de justice :(

    RépondreSupprimer