Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

samedi 23 juin 2018

Le temple des femmes


Des statues immenses de femmes se donnent la main
Au travers de la montagne
Et sous leur arche immense
Passent les oiseaux en forme de collier de perles
L'air est de la soie
Et on entre en amour
Comme on entre dans une coquille de marbre blanc
On y voit des seins
On y voit des fesses
On y voit des robes de princesse
Des godes à pointe de soleil
On y voit des tresses
On y ressent la fraîcheur des ruisseaux
Jamais la tristesse de la détresse












6 commentaires:

  1. Et c'est où ce petit coin de paradis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien qu'elle soit difficile d'accès,
      j'ai envie d'y aller faire un tour.
      Parce que parait-il, on raconte que les Utopiens sont épicuriens, et qu'ils conçoivent le bonheur avant tout comme le plaisir de l’absence de troubles.

      Supprimer
    2. "Le bonheur comme le plaisir de l'absence de trouble", ce n'est pas si mal, déjà, comme définition du bonheur!

      Supprimer