Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

mardi 5 juin 2018

Debout dans le fleuve


                                                                                                                   à Marianne,

Je t’aime comme mon enfant ma femme et moi-même
Avec tes dents blanches
Ta salive fraîche
Ta bouche ouverte
Merveilleux cauchemar en herbe de reine
C’est bien cette douceur qui te sied si bien
Avec ta jolie perle de cul
Tu renifles bruyamment
Tous les jours de la semaine
Comme un bel oiseau perdu
Ça m’évoque ces pays où ne vont jamais les touristes
J’y vais quand même quand le jour cherche son chemin
Mon gode de maréchale à la main
J’y vois ton sein nu se soulever
Dans la torpeur mauve et si bigarrée des très jolies femmes


6 commentaires:

  1. Marianne est vraiment pour toi,
    une véritable source amoureuse.
    C'est vrai, qu'elle est pour toi,
    un des endroits de notre jolie terre
    où, seule toi, as accès.
    Garde ton joyau, Ophélie.
    Il est précieux, comme les coins de la planète,
    que l'on veut préserver, protéger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'essaie de faire! Merci, Gil.

      Supprimer
    2. Je suis sûr que tu le fais très bien.
      Et elle de son côté, doit te rendre la pareille.
      J'en suis sûr aussi.

      Supprimer
    3. Oui, nous vivons un grand amour.

      Supprimer
  2. Le texte est magnifique. Il est une belle marque d'amour.
    Et le gif est... hallucinant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Pour le gif, effectivement, il est magnifique!

      Supprimer