Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

dimanche 22 avril 2018

Œuvres d'amour au milieu de la vie







J'aime la merveilleuse douceur des réunions entre amies
Ces douces heures entre sœurs
Passées ensemble
À discuter
De tout et de rien
Parfois à imaginer mieux
Galaxies et trous noirs
En trempant dans le thé des petits gâteaux secs
Tandis qu'en retrait
Derrière les murs
Au-dessus des nuages
Des anges furtifs
J'en suis sûre
Veulent tout connaître de nos vies




7 commentaires:

  1. Hi,hi,hi, ce n'est pas faux.
    Une vie si torride, que les anges
    ne passent pas, ils restent.
    La preuve, par cette magnifique illustration,
    de vos quatre heure pantagruels...on n'a pas l'air de s'ennuyer. Et ça donne faim.
    Anges, lutins...il y en a peut-être dans chaque recoin de vos pièces. Regardez bien. C'est tellement beau vos goûters.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est même tout ce qu'il y a de plus vrai!

      Supprimer
  2. Superbe. Je ne me lasse pas de les regarder.

    RépondreSupprimer
  3. des anges? Moi je suis une petite souris qui me glisse partout et me délecte des turpitudes de ma belle Ophélie. Si l'une d'elle a le courage de baiser mon museau... je me transforme en belle amante

    RépondreSupprimer