Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

samedi 28 avril 2018

Une nuit d'orage


Elle baise en pensant à quelqu'un
Qui l'attend


Pardonnez-moi chérie
Pense-t-elle
En se souvenant de sa chérie qui l'attend
Mais je baise
Et vous envoie un baise-main




My God
Il est parfois très long d'attendre
La vie des gens pressés n'est souvent faite que d'attente
Et moi qui ne suis pourtant pas pressée j'attends mes mots
En même temps que je collectionne les orages



5 commentaires:

  1. Tu as une belle façon de penser à ton amante.
    Et je suis sûr qu'elle en fait de même.
    Le miroir est une belle manière de refléter son image,
    et de ne pas se sentir seule.
    Tu as vérifié qu'il avait un tain.
    Je suis peut-être derrière.

    RépondreSupprimer
  2. Je reste scotché, admiratif, sans trouver les mots pour dire à quel point j'aime regardé ces femmes. Oui, parfois les mots ne sont pas suffisants.

    M'autoriserais-tu en t'en piquer une ou deux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La femme qui s'engode est une grande puissance de fascination... pour les hommes, mais aussi pour les femmes.
      Réponse à ta question: Bien sûr, tu peux en piquer une ou deux!

      Supprimer
    2. Merci, c'est gentil.

      Sinon : j'aime regarder, c'est mieux. Et m'autoriserais-tu à, et pas en.

      Désolé...

      Supprimer