Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

lundi 9 avril 2018

Femme poème


Un souffle dérange la femme
Impénitente et souveraine
Et la femme se redresse comme une flamme
Car la poésie a la peau dure


4 commentaires:

  1. Dit comme ça,on ne peut qu'être charmé
    par cette poésie.
    Envie de poser mes mains sur ses hanches,
    et d'embrasser toute cette belle dentelle.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime. Le texte et la photo... C'est beau une femme, et pas seulement la nuit.

    RépondreSupprimer