Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

lundi 26 mars 2018

Passante comme les autres


Ni machine à laver ni wonder woman
Passante comme les autres
Elle enjambe allègrement son miroir
Pour se pencher sur elle-même
Toute pleine de juteuses cellules en décomposition
Cellules qu’elle aime tant malgré tout
Ignorant frénétiquement son propre noyau
Son cœur peut-être
Dont elle a tant rêvé
Au point qu’elle ne sait plus où est sa réalité


7 commentaires:

  1. Oui, mais, cette jolie passante,
    est une machine à faire l'amour.
    Et il faut la faire marcher jusqu'au bout,
    car, c'est ça qu'elle aime,c'est là, où, elle
    se retrouve le mieux.C'est pour ça qu'elle est faite.

    RépondreSupprimer
  2. Passant, moi-même, je m'arrêterai, sans doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contempler, d'abord. Et puis...

      Supprimer
    2. Depuis plusieurs jours, impossible d'accéder à ton blog. Comme cela se fait-il?

      Supprimer