Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

jeudi 22 mars 2018

Il y a des jours


Il y a des jours avec godemichés
Il y a des jours sans
Il y a des jours où tu les sors
Où tu me les mets
Il y a des jours où tu les oublies
Où ils restent dans les boites où nous les rangeons
Parfois dressés 
Immobiles et bien en évidence
Sous des crédences
Ou sur les marbres des commodes ou des cheminées
Ou encore oubliés sur des descentes de lit
Les jours avec
Nous prenons notre temps
Les jours sans
Nous prenons nos doigts et nos langues
Dans les deux cas
Nous sommes alimentées par le souffle de nos poumons
Manipuler à la main le gode malin
Lui faire faire des va-et-vient 
Des rotations
Demande de la persévérance
De l’habileté
Des poses nichons évidemment
Surtout des poses goulues
Avec des lèvres en feu
Et  de l’espérance plus que de raison


4 commentaires:

  1. Il y a, selon l'humeur, sans doute,
    des jours artificiels
    et des jours naturels.
    Tout est à la portée, de toute façon,
    les doigts, les langues, les godes...
    pour des parties de plaisir.
    Et c'est le principal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est ce qui fait la simplicité de notre vie.

      Supprimer