Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

lundi 26 février 2018

Souvenir de Versailles

                                  à Karine et Marianne,

Nous ne pouvons plus attendre
C’est impossible
A Versailles tout en froidure
Dans le bosquet de la Girandole
Doux et voluptueux baisers partout
Debout
Avec mains farfouilleuses et frivoles
Sous les sweats
Sans les petites culottes
Mais bientôt mes toutes belles
Vives nous serons à l’hôtel
Bien au chaud
Nues sur un très grand lit
A ramper l’une sur l’autre 
A goûter la marée
De nos trois coquillages jolis
Ou à pousser toutes belles
Comme des anges sans ailes
Tout bonnement de joyeuses fricarelles

2 commentaires:

  1. Il y a certains coquillages,
    toutes comme certaines belles plantes,
    qui ne se plaisent pas au froid,
    et qui se referment, malgré la beauté du paysage,
    le mystère que délivrent certains jardins historiques.
    Mieux vaut s'en occuper bien au chaud,
    où, ces belles fricarelles nous délivrent toute leur saveur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais la passion, suscitée par la beauté et l'érotisme des lieux, l'emporte parfois...

      Supprimer