Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

mardi 6 février 2018

Dans la lande

Main dans la main
Promenade dans une lande sauvage
Parmi de gros blocs de granit
Baisers bien mérités
Sur une couverture dépliée
Déboutonnage des corsages
Et succion mutuelle et immédiate des seins dénudés
Ciel bleu azur douce chaleur
Vent léger 
Seules au monde
Dans ce magma immense de matière indicible tout autour de nous
Baisers en continu
Fruits qui se déchirent dans la salive
Seins sucés à l’excès
Petites culottes retirées
Masturbation alternée
Orgasmes furtifs et fruités
Cheveux et herbes folles dans le vent
Langues et chattes comme les rives heureuses
D’éternels continents 
Qui se rencontrent
Parfois intervention de godes en goguette
Râles permanents qui se mêlent au vent 
Heureusement
Personne à venir 
Pas de dérangements possibles
Dans notre cabane transparente
De femelles lubriques
Sauf la horde habituelle des poulpiquets

6 commentaires:

  1. les montagnes noir sont magnifiques et bien glaciales en ce moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement. Ce n'est pas le moment d'y découvrir nos tétons.

      Supprimer
  2. Vive la nature !
    Joli tableau dressé de deux demoiselles
    s'aimant dans la bruyère et ajoncs de Bretagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais c'était à une autre époque!

      Supprimer
    2. Je suis sûr mesdames, que vous avez toujours
      la beauté et le charme des demoiselles.

      Supprimer
    3. Je me suis mal exprimée. C'était à une autre époque... de l'année.

      Supprimer