Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

vendredi 5 janvier 2018

En forêt cet automne

                                                 à Marianne,

Nous deux 
Dans le prolongement l’une de l’autre
Reliées par un serpent à deux têtes
Sous un arbre de justice
En présence d’une Rose entremetteuse
Qui palpe et suce nos seins comme il se doit
Nous embrasse aussi
Et excite avec ses doigts
Nos clitoris 
Où claironnent des soleils
Ou encore use en coulisse
Et c’est bien là la moindre des choses
D’un beau vibreur à la patience de feu

9 commentaires:

  1. Beau trio.
    Les arbres des forêts
    ont la chance de vous accueillir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se réincarner en arbre, dans une autre vie, devrait être assez rigolo!

      Supprimer
    2. Il y aurait sûrement des choses à voir,
      et peut-être à sentir et ressentir...
      leurs troncs servent des fois de support
      à des jolis ébats.
      Par contre au diable les gens équipés de tronçonneuses.

      Supprimer
    3. Oui, et c'est aussi agréable de se frotter contre les arbres ou d'y être attachée.

      Supprimer
  2. surtout si on m'y attache de belles femelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un beau spectacle.
      Et pour la belle femelle, attachée nue, une très excitante punition.

      Supprimer
    2. Ton lapsus est révélateur, Romy: si on m'y attache...
      Tu aimes être attachée, n'est-ce pas?

      Supprimer
    3. C'est bien! Moi aussi j'aime être attachée!

      Supprimer