Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

vendredi 21 avril 2017

Férocité

                                                               à Marianne,

Sur l’océan féroce de nos baisers
Nous voguons voguons en chaloupant
Tu finis par me faire tomber à la renverse
Sur le lit
Où pour finir
Pour jouir
Je me laisse choir
J’écarte mes cuisses enflammées
Je sais que tu vas d’abord m’ausculter comme il faut
Ta bouche ne décollera pas de ma moule
Et je crierai comme il le faut
Comme si j’avais mal
Très mal

Maintenant avec tes yeux de biche
Tu me regardes
Je manie très bien le concombre avec mes deux mains
Tu te pâmes
Tu jouis
Tu m’aguiches
Et toi aussi tu cries comme il faut
Comme si je te faisais mal
Très mal

Déjà je pense que je
Te prendrai en strapon 
Sur le côté
Tôt ou tard
Ce qui me permettra de
Te sucer un sein
Mais les cheveux en pétard
Tu me feras des yeux terribles de Gorgones
Et tu crieras encore et encore
Comme il faut
Comme si je te faisais mal
Atrocement mal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire