Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

mercredi 18 novembre 2015

Comme un phénix

Être baisée par une femme est chose délicieuse
La succion m’excite alors que le chatouillement m’énerve
Ta vulve est belle comme celle d’une adolescente
Je m’enfonce dans des vagues de plaisir que je ne peux diriger
Je veux manger ton godemiché
Qui est source inépuisable de vie
Mangé il ne sera pas mort
Mais me fera renaître comme un phénix de ses cendres

8 commentaires:

  1. Une bonne nouvelle.
    Je t'embrasse.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  2. Mimétisme sans prétention.......
    Être désirée par une femme est chose pernicieuse
    La tentation m’enivre alors que la grivoiserie m’agace
    Ton cambré est beau comme une posture de cobra
    Je m’allonge dans cette forme envoutante que je ne peux maîtriser
    Je veux jouir de cette beauté
    Qui est source de péché
    Caressée Abusée jusqu’à petite mort
    Aux corps qui s’abandonnent jusqu’à l’accomplissement suprême de leurs désirs
    Joëlle de la passion à la raison.

    RépondreSupprimer
  3. C'est une flamboyante renaissance :)
    Doux baiser, chère Ophélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime le feu, mais je crains le feu. Je vous embrasse, chère Ondine,
      Ophélie

      Supprimer