Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

jeudi 20 novembre 2014

Divin, divine

Marianne
Toute nue
S’est harnachée
Du nouveau gode d'Ophélie

Et Rose qui la regarde
Aime ce qui l’attend

Allongée
Jupe relevée
Elle voit Dieu en personne
Qui s’avance
Et se penche au-dessus d’elle

Car en même temps
Qu’elle sucera les bonnes mamelles
Un dard puissant
Inexorablement
S'enveloutera en elle.


(Par un fleuve emportée...)

9 commentaires:

  1. Tout en mouvement. J'adore.
    Je t'embrasse.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  2. Oui, le mouvement est l'Energie, donc la seule divinité!
    Je t'embrasse,
    Olivier

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien de se prêter les jouets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a qui ne sont pas prêteuses (la fourmi, par exemple), ce qui serait bien dommage, car dans ce cas là, la prêteuse devient voyeuse. (vive les cigales qui chantent)

      Supprimer
    2. Et puis, les fourmis n'ont pas de jouets!

      Supprimer
    3. Leurs jouets, on les appelle des outils.

      Supprimer