Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

mercredi 9 avril 2014

Mon amante irréligieuse

Tu me dis
Que l’amour est partout là où n’est pas dieu
Qu’il est dans nos cœurs si nous savons jouir de sa présence
Qu’il est autour de moi parce que tu l’as semé
Alors je t’aime d’humidité et te veux le chanter

Bientôt je ne serai plus une belle femme
Les rats joueront au billard avec mes yeux
Adieu mon cœur
Je le crie bien haut 
Toi tu es une femme en or
Adieu tristesse
Sur moi tu as déployé tes ailes
Je m’en fous j’aime et suis aimée
Animée
Anima 
Animus
Je ne suis plus seule devant mon miroir
Tu n’habites pas seulement ma pensée
Mais mon corps

Tu es mon grand Amour 
Ma fleur de lit
Le trésor de ma vie
Avec toi je grimpe dans les rayons du soleil
Et qu'importe le reste
String et bastringue
Tu m’arraches l’avenir en deux mots

Je t’aime d’humidité et te veux le chanter
Tu as ajouté un élan de caresses
Dans mon ventre flamenco
Sur mes fesses
Grace à toi les épines du passé ne sont plus de futures terreurs
Mais deviennent des boutons de roses ensoleillés.
Tu as mis l’allégresse
Dans ma poitrine
Et de toi j’ai fait
Ma reine 
Ma déesse.

Mes doigts jouent avec mon ruban de petite fille chimique
Un sourire
Un regard
Au-delà des anges du rivage
Et ensemble de jolies choses nous accomplissons
Un soupçon de douceur une noix de tendresse
Courent dans mes veines
Ils écrivent ce poème pour que se referment mes plaies mobiles
Et sans aucun égard 
Je me saisis de ta brosse a cheveux qui traîne sur la moquette
Et je la signe d'un je t'aime

Sous ma robe que je mettrai cet été

(Par un fleuve emportée...)

6 commentaires:

  1. Quel merveilleuse ode à votre aimée!
    Elle chante l'amour lumineux qui défit la mort et panse les plaies du passé
    Je suis émue de relire votre si belle et aérienne poésie!
    Doux baiser, chère Ophélie

    RépondreSupprimer
  2. @ Ondine
    Merci douce amie. Je suis contente que vous aimiez. Je vous embrasse,
    Ophélie

    RépondreSupprimer
  3. J'aime. C'est beau, c'est reposant sans cette p..... de pub.
    Bisoux tout doux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Romane
      Oui, cela permet de rêver. Bisous.
      Ophélie

      Supprimer
  4. Quelle belle déclaration à son amour,
    dont les baisers ont l'air d'effacer
    les mauvais souvenirs,
    pour ton bonheur Ophélie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai écrit pour Marianne, mon grand amour...

      Supprimer