Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

samedi 20 octobre 2018

Roses, confitures et ciseaux














Les yeux clos elle se sentait glisser dans une sage confiture de nacre
En cela y contribuait grandement les mains d'une belle anonyme
Jouisseuse à souhait comme une aurore
Qui sans discontinuer pétrissait ses seins

C'était un jour où la rose ne fleurissait plus depuis bien longtemps au sommet de la guillotine
Mais se laissait approcher
Comme une gouine
Par de belles nageuses
Au sex-appeal carnivore

C'était un jour où les ciseaux accouraient farouchement pour s'accoupler comme des lianes
Et où des langues perdues dans les couloirs du métro se goinfraient de founes
Avec ou sans ticket
Qui les attendaient
De fesses fermes
Gueules grandes ouvertes
Affamées

C'était finalement un furieux festin vénérieux
Hors du temps
Hors des grands médias pointilleux qui font notre temps
Auquel participaient aussi certaines fesses à leur manière
Avec la contribution d'ongles lointains
Nacrés et acérés
Non loin d'usines
Non loin de champs de maïs aux épis déjà moissonnés
Sans doute par quelque fée Mélusine
Lubrique et laborieuse

(Par un fleuve emportée...)