Ophélie Conan

Ma photo
Au commencement, j'en suis sûre, était le vide. Néanmoins, j'apparus sur terre avec un joli prénom: Ophélie. Comme la douce et pure, comme l'ange de perfection qui ne supporta aucune flétrissure. Quant à mon nom, Conan, vous connaissez sans doute le fameux capitaine, mais aussi le terrible barbare?

mardi 23 avril 2019

Indispensable poésie















Sous le rapport de l'utilité
La poésie ne pèse pas plus lourd que le chant des oiseaux
En plus
Elle n'empêche pas la mort de faire des folies
Parmi les vivants
Elle n'empêche pas
La mort de vadrouiller
Espiègle et légère comme un papillon

En réalité
Sans la poésie
La réalité serait bien triste et souvent invivable
Quand ici-bas n'est digne d'intérêt
Que ce qui se voit
Et se maîtrise

Moi je dis que pour que l'émotion poétique
Se produise
Il faut créer du vide
Et regarder comment la réalité nage
Dans ce vide